article dans "Le Parisien" du 18 Février 2010